Philosophie d'aquariophile

Un petit retour après plus d'un an... L'aquarium et les poissons sont toujours là (!) et je devrais développer son évolution prochainement. Mes poissons ont grandi et j'avoue que du fait de mes études, j'ai moins le loisir de les observer...
Je souhaiterai aborder ici quelque chose qui pourrait s'apparenter à une "philosophie" d'aquariophile. Je parlerai de l'un des points centraux de l'aquariophilie : le poisson, à travers la relation qu'il me semblerai juste d'entretenir avec eux. 

Le fait d'entretenir artificiellement un être vivant dans un espace réduit est quelque chose de tout à fait égoïste. Il y a pourtant une relation qui s'établi entre l'aquariophile et le poisson. Rendre un être vivant dépendant de nous n'est pas sans risques et j'aimerais éveiller notre responsabilité. Je pense que la vision que nous avons du poisson définira nos actes, un ensemble d'actions et de choix qui l'influenceront directement, qui joueront sur sa santé et sa bien-portance.

Mes poissons ne sont pas de simples machines qui bougent et animent mon aquarium. On remarque bien vite avec les scalaires que chaque individu a son caractère, des comportements qui lui sont propres, chaque poisson à son histoire... Par exemple, le mâle dominant s'est approprié comme territoire le coin gauche de l'aquarium ; le petit barré a pour habitude de fouiller le sol en quête de restes de nourriture.

Le poisson est un être sensible qui ressent son environnement et réagit en conséquence. Je pense que nous devons adopter une certaine considération pour ces êtres réceptifs. Si l'aquariophilie est un loisir égoïste, je pense que sa pratique doit au minimum respecter une règle : apporter au poisson un bien-être et des conditions de vie adaptées à ses besoins.

Vous me direz que "bien-être" est un bien grand mot quand on parle de poisson. Je pense que le "bien-être" d'un poisson peut être défini et procuré par ces quelques éléments :

- apporter un environnement qui lui permette d'atteindre une taille adulte normale et un âge en adéquation avec son espérance de vie.
- respecter la biologie de l'espèce (schéma social, aménagement de l'aquarium, paramètres de l'eau adaptés)
- prendre les dispositions nécessaires pour éviter maladies, stress, comportement négatifs...

Toute négligence de ses éléments qui entraînerait un dépérissement du poisson sont pour moi le synonyme d'un grand échec... 
Je dirais pour terminer… soyons attentifs à nos poissons et prenons en soin ! Nos actes, actions et choix doivent servir leurs intérêts ; ce qui ne manquera pas de nous satisfaire, à la vue d’écailles en bonne santé.

 

couleur avant apres scalaire

Des émotions qui se traduisent en couleur...

Le poisson réagit instantanément à une modification de son environnement. Il n'y a que quelques secondes d'intervalle entre ces deux prises de vue. Le poisson, qui a perçu mon doigt se rapprochant, change immédiatement d’attitude, ce qui se traduit par un assombrissement des barres transversales.